bandeau_haut

RUBRIQUES  

  • 00-AVANT PROPOS  

  • 01-LE CHIEN EN TURQUIE  

  • 02-LE CHIEN DE RUE  

  • 03-LES CHIENS DE RUE D'ISTANBUL  

  • 04-LE CHIEN DE TRAVAIL  

  • 05-LES « RACES » DE CHIENS EN TURQUIE  

  • 06-UN PEU D'HISTOIRE  

  • 07-LE CHIEN DANS L'HISTOIRE TURQUE  

  • 08-MISE AU POINT SUR LE NOM DU KANGAL  

  • 09-PREMIERS CONTACTS AVEC LES OCCIDENTAUX  

  • 10-LE KARABASH ET LE « BERGER D’ANATOLIE »  

  • 11-GESTION DU KARABASH EN TURQUIE  

  • 12-LE MALAKLI  

  • 13-LE COMBAT DE CHIEN ET LE KARABASH  

  • 14-SES ORIGINES  

  • 15-SA PERSONNALITE  

  • 16-CHOIX DU CHIOT KARABASH EN OCCIDENT  

  • 17-SON EDUCATION EN OCCIDENT  

  • 18-FLANQUER UNE RACLEE  

  • 19-PUNITION DU CHIEN  

  • 20-LA GESTION DE LA HIERARCHIEE  

  • 21-EDUCATION DU JEUNE KARABASH POUR LA PROTECTION DES TROUPEAUX  

  • 22-TRADITIONS ET PRATIQUES PASTORALE  

  • 23-SON AVENIR  

  • 24-SIGNES DISTINCTIFS DU KARABASH  

  • 25-VARIETE DE COULEUR DU PELAGE  

  • 26-SA MORPHOLOGIE, SON ADAPTATION  

  • 27-SON ESPERANCE DE VIE  

  • 28-SON ALIMENTATION TRADITIONNELLE  

  • 29-LA SELECTION DES CHIOTS EN TURQUIE  

  • 30-LA SELECTION DES CHIOTS REPRODUCTEURS EN TURQUIE  

  • 31-CHOISIR UN CHIOT PAR POINTAGE  

  • 32-LE KARABASH « FRANCAIS » PEUT-IL REMPLIR SA MISSION ORIGINELLE DE PROTECTION EN FRANCE ?  

  • 33-LE KARABASH ET LES INSTANCES CYNOPHILES  

  • 34-KARABASH, RACE ENDEMIQUE DE L’ANATOLIE ?  

  • 35-KARABASH, ORIGINAIRE D EUROPE  

  • 36-KARABASH, ORIGINAIRE DE MESOPOTAMIE  

  • 37-LE DOGUE DU TIBET EST IL L’ANCETRE DE TOUS LES CHIENS DE PROTECTION DE TROUPEAUX ?  

  • 38-RECENTES ETUDES GENETIQUES  

  • 39-UN MOT SUR LE PATOU  

  • 40-CONTRIBUTIONS DE NOS AMIS ELEVEURS OCCIDENTAUX  

  • CONCLUSION  

  • ACCUEIL

    FORUM

    LIENS

    NAISSANCES

    Sarayönü, KONYA

    34-KARABASH, RACE ENDEMIQUE DE L’ANATOLIE ?

    Page précédente Page suivante

    Janv 2010

    Les différentes ethnies qui peuplaient l’Anatolie avant l’arrivée massive des turcs étaient des commerçants,

    Yozgat

    des agriculteurs, des artisans et des marins, l’Anatolie étant une presqu’île. L’élevage bovin se pratiquait pour faire face aux besoins de viande, de peau et de force de traction pour les travaux des champs. Quelques maigres troupeaux de chèvres existaient sur la côte de la mer Egée. Dans les fouilles archéologiques en Anatolie, nous trouvons en abondance des figures d’animaux qui peuplaient ces terres mais nous ne trouvons pas de figures de chiens. A la même période, nous rencontrons des figures de chiens dans les fouilles en Iran, en Egypte et en Mésopotamie. Pour un animal si proche et si utile à l’homme, il est impensable d’imaginer que les innombrables civilisations qui ont vécu en Anatolie, aient omis le chien alors que les figures de chevaux, buses, faucons, gazelles, cerfs, serpents, aigles, taureaux abondaient. Le mode de vie nomade était tout simplement inconnu des civilisations qui ont peuplé l’Anatolie avant l’arrivée des tribus turques. Au musée des Civilisations d’Anatolie à Ankara, il n’y a pas de figures de chiens ni de moutons appartenant à une des civilisations Anatoliennes.

     

    Carte de la Turquie.

    Carte de la Turquie. Le point rouge indique l’emplacement de Çatalhöyük. Source : www.gezinet.net

     

    Fresque murale à Çatalhöyük, Turquie.

    Fresque murale à Çatalhöyük, Turquie.

     

     

    La découverte en Turquie, plus précisément à Çatalhöyük (6300-5500 avant notre ère) de quelques ossements de moutons, de chèvres et de chiens parmi d’autres animaux sauvages ou domestiques de la période néolithique ne constitue absolument pas un élément suffisant pour imaginer que les chiens de protection de troupeaux qui se trouvent en Turquie aujourd’hui sont des descendants des

    Transcription de la fresque murale Çatalhöyük, Turquie.

    chiens de Çatalhöyük. Les fouilles à

    Transcription de la fresque murale à
    Çatalhöyük, Turquie.

    Çatalhöyük ont une très haute importance archéologique parce qu’il s’agit d’une des premières communautés de populations véritablement sédentarisées au monde. Cette communauté dépendait beaucoup moins de la chasse et de la cueillette puisqu’elle pratiquait l’élevage et cultivait la terre.

     

    Türkoğlu, Kahramanmaraş.

    L’élevage traditionnel qui nécessite de grandes étendus de pâturages, des chiens de protection et une population nomade n’est pas compatible avec le mode de vie d’une telle communauté. Les moutons et les chèvres d’une communauté sédentaire ne peuvent pâturer librement puisque les terres aux alentours sont cultivées. Les populations sédentarisées n’ont pas besoin de chien de protection.

     

    De plus, puisque ces populations n’avaient pas un mode de vie nomade, le nombre de moutons et de chèvres dans une telle communauté était forcément limité à la quantité de fourrage que la nature proche pouvait fournir. Nous sommes très loin du

    Polatlı.

    domaine du chien de protection.

     

    Nous savons avec certitude grâce à la découverte des dessins muraux que les ossements canins retrouvés dans les fouilles à Çatalhöyük appartiennent aux chiens de chasse au gros gibier. Il ne s’agissait donc pas de chiens domestiqués pour la protection de troupeaux. Ces chiens, que sont ils devenus depuis ? Nous avons perdu leur traces vers 5500 avant notre ère et nous n’avons aucune nouvelle depuis ! Nous ne savons donc pas ce qu’ils sont devenus depuis au moins 7500 ans !

     

    Si ces chiens, par un ultime miracle, étaient les ancêtres des chiens de protection en Anatolie, comment expliquer alors l’existence de nos jours de mêmes chiens de protection à la fois en Anatolie et en Asie Centrale ?

     

    Pour toutes ces raisons, rechercher l’origine du karabash en Anatolie ne nous paraît pas une approche objective.

     

    Dadaşkent, Erzurum

     

     

     

     

     

     

    Comparez sa couleur à celle de son environnement. Pınarbaşı, Kayseri

     

     

     

     

     

    Comparez sa couleur à celle de son environnement.

     

    Nur Dağı, Gaziantep

     

     

    Page précédente Haut de page Page suivante

    Pour
    TRADUIRE
    les textes de notre site nous utilisons l'outil linguistique de google, cliquer sur l'image ci-dessous. D'autres moteurs de recherches proposent sans doute le même service.
    For
    TRANSLATING our website click on the following image

    google.fr/language_tools


    AVERTISSEMENT Celles et ceux qui n'arrivent pas à écrire sur le FORUM
    sont invités à utiliser le moteur de recherche MOZILLA FIREFOX
    à la place de Internet Explorer.
    D'après nos essais, c'est ainsi que les portes d'accès à notre forum convivial vous seront grandes ouvertes.
    Pour télécharger gratuitement MOZILLA FIREFOX
    cliquer sur l'image ci-dessous

    Mozilla Firefox


    Nous vous proposons une étude génétique sur l’identité distinct du Karabash rédigée en anglais.
    Pour télécharger ce document sous format pdf : cliquer ici


    Si le document ne s'ouvre pas télécharger gratuitement Adobe Reader en cliquant sur l'image ci-dessous :

    Adobe Reader

    Photo Karabash

    Photo Karabash

    Photo Karabash

    Photo Karabash

    Photo Karabash

    Photo Karabash

    Photo Karabash

    Photo Karabash

    Photo Karabash

    Photo Karabash

    Photo Karabash

    Photo Karabash

    Photo Karabash

    © DERBENT Anne-Marie 2006