bandeau_haut

RUBRIQUES  

  • 00-AVANT PROPOS  

  • 01-LE CHIEN EN TURQUIE  

  • 02-LE CHIEN DE RUE  

  • 03-LES CHIENS DE RUE D'ISTANBUL  

  • 04-LE CHIEN DE TRAVAIL  

  • 05-LES « RACES » DE CHIENS EN TURQUIE  

  • 06-UN PEU D'HISTOIRE  

  • 07-LE CHIEN DANS L'HISTOIRE TURQUE  

  • 08-MISE AU POINT SUR LE NOM DU KANGAL  

  • 09-PREMIERS CONTACTS AVEC LES OCCIDENTAUX  

  • 10-LE KARABASH ET LE « BERGER D’ANATOLIE »  

  • 11-GESTION DU KARABASH EN TURQUIE  

  • 12-LE MALAKLI  

  • 13-LE COMBAT DE CHIEN ET LE KARABASH  

  • 14-SES ORIGINES  

  • 15-SA PERSONNALITE  

  • 16-CHOIX DU CHIOT KARABASH EN OCCIDENT  

  • 17-SON EDUCATION EN OCCIDENT  

  • 18-FLANQUER UNE RACLEE  

  • 19-PUNITION DU CHIEN  

  • 20-LA GESTION DE LA HIERARCHIEE  

  • 21-EDUCATION DU JEUNE KARABASH POUR LA PROTECTION DES TROUPEAUX  

  • 22-TRADITIONS ET PRATIQUES PASTORALE  

  • 23-SON AVENIR  

  • 24-SIGNES DISTINCTIFS DU KARABASH  

  • 25-VARIETE DE COULEUR DU PELAGE  

  • 26-SA MORPHOLOGIE, SON ADAPTATION  

  • 27-SON ESPERANCE DE VIE  

  • 28-SON ALIMENTATION TRADITIONNELLE  

  • 29-LA SELECTION DES CHIOTS EN TURQUIE  

  • 30-LA SELECTION DES CHIOTS REPRODUCTEURS EN TURQUIE  

  • 31-CHOISIR UN CHIOT PAR POINTAGE  

  • 32-LE KARABASH « FRANCAIS » PEUT-IL REMPLIR SA MISSION ORIGINELLE DE PROTECTION EN FRANCE ?  

  • 33-LE KARABASH ET LES INSTANCES CYNOPHILES  

  • 34-KARABASH, RACE ENDEMIQUE DE L’ANATOLIE ?  

  • 35-KARABASH, ORIGINAIRE D EUROPE  

  • 36-KARABASH, ORIGINAIRE DE MESOPOTAMIE  

  • 37-LE DOGUE DU TIBET EST IL L’ANCETRE DE TOUS LES CHIENS DE PROTECTION DE TROUPEAUX ?  

  • 38-RECENTES ETUDES GENETIQUES  

  • 39-UN MOT SUR LE PATOU  

  • 40-CONTRIBUTIONS DE NOS AMIS ELEVEURS OCCIDENTAUX  

  • CONCLUSION  

  • ACCUEIL

    FORUM

    LIENS

    NAISSANCES

    Sarayönü, KONYA

    16-CHOIX DU CHIOT KARABASH EN OCCIDENT

    Page précédente Page suivante

    Janv 2010

    Avant de songer à son éducation, il faut un chiot avec lequel vous aurez toutes les chances de votre côté pour une éducation réussie.

     

    Diyarbakır

    La première condition de la réussite, quelque soit le travail que l’on attendra de lui, c’est de porter votre choix sur un chiot qui a passé au moins huit semaines avec sa mère. Ces huit semaines, strict minimum, sont indispensables pour que le chiot apprenne de sa mère le « code canin » sans lequel, une fois adulte, il ne se comportera pas tout à fait comme un chien. Il risque, dans ce cas, d’avoir de graves problèmes comportementaux dans ses relations avec ses congénères et avec l’homme.

     

    La deuxième condition est d’adopter un chiot issu de parents en bonne santé physique et comportementale.

    Turkménistan

    Pour vous donner un exemple, tous les chiots d’une mère peureuse seront plus ou moins peureux puisque les chiots, entre autre, apprendront aussi la peur de leur mère. C’est un défaut grave particulièrement difficile à rattraper, en tout cas, impossible à corriger définitivement. Avec un chiot issu d’une mère peureuse, vous n’aurez jamais un compagnon à l’aise partout. Il faut donc, avant de choisir un chiot, voir les géniteurs, s’approcher d’eux, les caresser (vous devez pouvoir le faire en présence de l’éleveur ou du maître) et s’assurer d’une franche manifestation d’aisance de ceux-ci.

     

    La troisième condition est de trouver des éleveurs ou des maîtres qui aiment leurs chiens sans modération, et qui, en même temps, suffisamment qualifiés, sont capable de vous remettre un chiot « préparé » pour

    Turkménistan

    l’apprentissage et la poursuite de son éducation qui a déjà débuté chez eux. Les éleveurs sérieux apprennent aux chiots un maximum de choses, les habituent aux personnes, aux enfants, aux bruits insolites etc. Ils s’occupent donc de la socialisation des chiots, condition sine qua non pour une éducation réussie. Nous pensons que c’est le cas de la majorité des éleveurs en France.

     

    Près d’Ashkhabad, Turkménistan

    Il est aussi très utile de se renseigner sur les acquis des géniteurs pour avoir une idée des aptitudes qui sont transmises aux chiots. Si vous comptez utiliser votre chien sur troupeau par exemple, il vaut mieux sélectionner un chiot dont les parents ou les ancêtres proches sont utilisés avec succès pour la protection des troupeaux.

     

    Ankara

    Il est évident que l’importance de cette première étape qui consiste à sélectionner le bon chiot pour vous est capitale. Les meilleurs chiots proviennent des particuliers cynophiles avec enfants et animaux domestiques, qui font faire une portée de temps à autre et s‘en occupe avec amour et compétence. C’est l’idéal mais très difficile à dénicher. Il y a certes aussi des éleveurs qui sont à la fois sérieux et compétents. Seul bémol, les chiens, trop souvent et pendant trop longtemps vivent sur du béton,

    Leur mère, gardienne du musée aura bientôt un sacré renfort.

    enfermés dans des enclos de quelques m2 seulement. Il y a donc aucune stimulation pour l’épanouissement des chiens mêmes si les chiots et leur mères, nous le reconnaissons, bénéficient d’un traitement de faveur par rapport aux autres qui passent la majeure partie de leur temps dans leur boxes à « attendre ».

     

    Pour toutes les raisons évoquées dans ce chapitre, il ne faut jamais acheter un chiot dans une animalerie. Un chien

    Dans un coin perdu du jardin du musée des civilisations Anatoliennes à Ankara. Leur mère, gardienne du musée aura bientôt un sacré renfort.

    n’est pas un hamster.

     

    Avant de décider d’adopter un chiot, une dernière réflexion s’impose car cette adoption sera un engagement moral à vie, le Karabash, comme beaucoup de chiens d’ailleurs, souffrirait énormément d’une éventuelle

    Musée des civilisations Anatoliennes à Ankara.

    séparation avec son maître.

     

    Vous êtes maintenant devant la portée de plusieurs chiots issus de bons géniteurs et il va falloir choisir un de ces chiots. Ce choix est certes difficile et comporte inévitablement une part importante de subjectivité. Il dépendra de l’utilisation que vous comptez faire de votre Karabash.

     

    Si vous voulez un Karabash de compagnie qui vivra en permanence dans la famille avec (ou sans) enfants,

    Les mêmes chiots 3 ou 4 semaines plus tard. Musée des civilisations Anatoliennes à Ankara.

    choisissez plutôt un chiot qui, dès le début de votre arrivée, est venu à côté de vous pour jouer avec vous ou pour vous manifester sa joie de votre compagnie. Adulte, il aura un caractère plutôt convivial et si les circonstances l’exigent, il sera, de toute façon, largement à la hauteur pour vous défendre.

     

    Gürün, Sivas
    Karabash

    Si vous comptez faire garder votre atelier ou votre usine, vous pouvez porter votre choix sur un des chiots qui n’avait peut-être pas franchement manifesté un intérêt à votre égard. Plus tard, ce chien ne sera pas nécessairement plus agressif que les autres, mais comme il a un caractère apparemment indépendant, il se soumettra avec plus de difficulté à votre autorité. Sur le plan comportemental, un tel chiot élevé avec amour sera aussi sûr dans ses réactions que n’importe quel Karabash, seulement il faudra plus de doigté pour l’éduquer et le commander.

     

    Tupalica, Preddvor , Slovénie.

    Adolescent, le mâle risque de se mesurer à vous dans le but de prendre la place du chef, c’est-à-dire la vôtre. Vous devez pouvoir faire face et contenir ce défi, faute de quoi, de graves ennuis vous attendent plus tard. Il faut donc sortir vainqueur de cette « guerre » qui ne dit pas son nom, sans détruire la personnalité du chien. Et c’est là la difficulté, c’est là la clef de la réussite. Nous y reviendrons.

     

    Nous avons pris, comme exemples, deux cas extrêmes et quelque part dans cette panoplie, vous allez probablement trouver votre chiot. Parfois, avant même de faire votre choix sur un chiot, il y en a un qui vous adopte. Heureux, il vient vers vous avec une telle manifestation d’amour que vous ne pouvez plus vous en défaire et très vite vous ne voulez plus vous en défaire. Si vous cherchez un Karabash de compagnie, ce chiot est pour vous.

     

    Nous devons, en dernier lieu, préciser qu’en général, le mâle a un caractère plus affirmé, il est donc plus le

    Lunac, Aveyron,  France

    chien du cynophile averti. La femelle, plus douce, convient parfaitement à ceux qui n’ont pas beaucoup d’expérience de grands chiens. Par contre, mâle et femelle sont d’excellents protecteurs tous les deux.

    Lunac, Aveyron,  France

     

     

     

     

    Page précédente Haut de page Page suivante

    Pour
    TRADUIRE
    les textes de notre site nous utilisons l'outil linguistique de google, cliquer sur l'image ci-dessous. D'autres moteurs de recherches proposent sans doute le même service.
    For
    TRANSLATING our website click on the following image

    google.fr/language_tools


    AVERTISSEMENT Celles et ceux qui n'arrivent pas à écrire sur le FORUM
    sont invités à utiliser le moteur de recherche MOZILLA FIREFOX
    à la place de Internet Explorer.
    D'après nos essais, c'est ainsi que les portes d'accès à notre forum convivial vous seront grandes ouvertes.
    Pour télécharger gratuitement MOZILLA FIREFOX
    cliquer sur l'image ci-dessous

    Mozilla Firefox


    Nous vous proposons une étude génétique sur l’identité distinct du Karabash rédigée en anglais.
    Pour télécharger ce document sous format pdf : cliquer ici


    Si le document ne s'ouvre pas télécharger gratuitement Adobe Reader en cliquant sur l'image ci-dessous :

    Adobe Reader

    Photo Karabash

    Photo Karabash

    Photo Karabash

    Photo Karabash

    Photo Karabash

    Photo Karabash

    Photo Karabash

    Photo Karabash

    Photo Karabash

    Photo Karabash

    Photo Karabash

    Photo Karabash

    Photo Karabash

    © DERBENT Anne-Marie 2006