bandeau_haut

RUBRIQUES  

  • 00-AVANT PROPOS  

  • 01-LE CHIEN EN TURQUIE  

  • 02-LE CHIEN DE RUE  

  • 03-LES CHIENS DE RUE D'ISTANBUL  

  • 04-LE CHIEN DE TRAVAIL  

  • 05-LES « RACES » DE CHIENS EN TURQUIE  

  • 06-UN PEU D'HISTOIRE  

  • 07-LE CHIEN DANS L'HISTOIRE TURQUE  

  • 08-MISE AU POINT SUR LE NOM DU KANGAL  

  • 09-PREMIERS CONTACTS AVEC LES OCCIDENTAUX  

  • 10-LE KARABASH ET LE « BERGER D’ANATOLIE »  

  • 11-GESTION DU KARABASH EN TURQUIE  

  • 12-LE MALAKLI  

  • 13-LE COMBAT DE CHIEN ET LE KARABASH  

  • 14-SES ORIGINES  

  • 15-SA PERSONNALITE  

  • 16-CHOIX DU CHIOT KARABASH EN OCCIDENT  

  • 17-SON EDUCATION EN OCCIDENT  

  • 18-FLANQUER UNE RACLEE  

  • 19-PUNITION DU CHIEN  

  • 20-LA GESTION DE LA HIERARCHIEE  

  • 21-EDUCATION DU JEUNE KARABASH POUR LA PROTECTION DES TROUPEAUX  

  • 22-TRADITIONS ET PRATIQUES PASTORALE  

  • 23-SON AVENIR  

  • 24-SIGNES DISTINCTIFS DU KARABASH  

  • 25-VARIETE DE COULEUR DU PELAGE  

  • 26-SA MORPHOLOGIE, SON ADAPTATION  

  • 27-SON ESPERANCE DE VIE  

  • 28-SON ALIMENTATION TRADITIONNELLE  

  • 29-LA SELECTION DES CHIOTS EN TURQUIE  

  • 30-LA SELECTION DES CHIOTS REPRODUCTEURS EN TURQUIE  

  • 31-CHOISIR UN CHIOT PAR POINTAGE  

  • 32-LE KARABASH « FRANCAIS » PEUT-IL REMPLIR SA MISSION ORIGINELLE DE PROTECTION EN FRANCE ?  

  • 33-LE KARABASH ET LES INSTANCES CYNOPHILES  

  • 34-KARABASH, RACE ENDEMIQUE DE L’ANATOLIE ?  

  • 35-KARABASH, ORIGINAIRE D EUROPE  

  • 36-KARABASH, ORIGINAIRE DE MESOPOTAMIE  

  • 37-LE DOGUE DU TIBET EST IL L’ANCETRE DE TOUS LES CHIENS DE PROTECTION DE TROUPEAUX ?  

  • 38-RECENTES ETUDES GENETIQUES  

  • 39-UN MOT SUR LE PATOU  

  • 40-CONTRIBUTIONS DE NOS AMIS ELEVEURS OCCIDENTAUX  

  • CONCLUSION  

  • ACCUEIL

    FORUM

    LIENS

    NAISSANCES

    Sarayönü, KONYA

    11-GESTION DU KARABASH EN TURQUIE

    Page précédente Page suivante

    Janv 2010

    Lieu de travail, donc d’existence du Karabash.

    Tant que les chiens de protection du pays, plus particulièrement le Karabash, n’avaient pas encore de valeur marchande, il n’y avait pas de gestion proprement dite. La gestion se faisait tout naturellement en fonction des besoins des uns et des autres au sein du village ou entre villages voisins. Le Karabash n’a jamais eu besoin d’un club ou d’une fédération pour assurer son homogénéité jusqu’à nos jours. Bref, tout allait pour le mieux.

    Lieu de travail, donc d’existence du Karabash. Il y en a nettement
    moins en dehors de cette délimitation.

     

    Depuis quelques décennies les choses ne se passent plus de manière aussi naturelle, peut-être même de manière

     

    Çekerek, Yozgat

    aussi naïve. Depuis Mars 1997, il existe un standard sous l’appellation « Kangal » mais il n’y a toujours pas de club de race pour en assumer la gestion. Des initiatives sérieuses des uns et des autres commencent à émerger non sans apporter quelques soucis. Chez les personnes à sang chaud, le débat, s’il y en a, dérape très vite et prend un tour passionnel…

     

     

     

     

    Çekerek, Yozgat
    Manyas. Photo : Muhammet KARAKOYUN

     

    Deux adolescents. Yarhisar

    L’équilibre de toujours a été rompu le jour où le Karabash est devenu un chien recherché par les occidentaux, puis par les turcs eux-mêmes comme chien de compagnie. Les américains en particulier, allaient jusqu’à payer une fortune pour l’acquisition d’un beau spécimen. En fait, un vrai problème se préparait dans le pays. L’augmentation brusque de la demande a créé un commerce malsain, puisque des personnes, récemment converties en éleveurs pour la circonstance, ont mobilisé tous les moyens pour faire face à la demande croissante. Ils n’allaient tout de même pas laisser échapper une si belle occasion de faire des profits conséquents, c’est compréhensible. Comme une grande majorité de ces chiens n’était pas destinée à

    Le troupeau est de facto prioritaire. Près d’Erzincan.

    Le troupeau est de facto prioritaire. Près d’Erzincan.

    devenir des chiens de protection de troupeaux, certaines qualités qui étaient recherchées à chaque portée passaient au second plan. Les gens voulaient des chiens plus massifs, ce n’était pas bien grave s’ils ne pouvaient plus

    Yabacı Köyü, Diyarbakır

    courir comme leurs ancêtres. Ils voulaient des chiens qui ressemblent plus aux mastiffs, c’était plus impressionnant. Et pourquoi ne pas organiser des combats de chiens. Les paris apportent beaucoup d’argent à certains « éleveurs », toujours les mêmes, qui en assurent aussi l’organisation. Pour arriver à leurs fins, certains individus, issus du même milieu, n’hésitent pas à croiser le Karabash avec le Old English Mastiff ou avec d’autres dans le but d’obtenir des sujets aussi forts que le mastiff et aussi rapide que le Karabash. En plus, les deux races ont à peu près la même taille, même couleur de pelage et le même masque noir. Il n’est certes pas interdit de croiser deux races différentes mais il est particulièrement immoral de cacher la vérité et présenter à la vente les chiots ainsi obtenus comme des purs Karabash. Cette pratique, toujours présente de nos jours, commence à s’essouffler. Des spécialistes du Karabash, de plus en plus nombreux et les éthologues sont maintenant décidés à dénoncer et à combattre ces pratiques.

     

    Toutes les rencontres avec le loup ne finissent pas de cette façon là… heureusement. Tokat.

    Toutes les rencontres avec le loup ne finissent pas de cette façon là… heureusement.

    En ce moment, le Karabash vit des heures difficiles en Turquie. C’est la cacophonie la plus totale. D’un côté, il y a des personnes qui, depuis de longues années, ont pris l’habitude de manipuler les chiens (et les personnes) sans rencontrer d’obstacles, de l’autre, il y a aujourd’hui des connaisseurs à la fois qualifiés et dévoués à la cause qui ne comptent plus laisser faire une poignée de marchands de chiens de combat capable de tout faire, y compris de compromettre cette richesse génétique unique, pour gagner de l’argent.

     

    Bala, Ankara

    Par rapport à la dimension du pays, ces individus ne sont pas très nombreux mais c’est ceux-là même qui veulent fonder le club du Kangal et gérer officiellement la race… Ils savent très bien que, si ce n’est pas eux qui sont à la barre de ce nouveau club, ce sera la fin définitive de leurs profits juteux. C’est pour cette raison qu’ils tentent de se donner une nouvelle virginité. Ils ne parlent plus de combats de chiens, ils évoquent l’avenir de la race, ils affirment œuvrer sans cesse pour sa pureté et pour sa promotion, etc. Entre-temps, ils n’omettent pas de constituer discrètement des groupes de pression pour influencer les autorités afin de s’emparer de la gestion du futur club de la race.

     

    Pennsylvanie. USA. Photo : İnci WILLARD

    Nous vous avons présenté un tableau quelque peu sombre mais nous avions le devoir de vous en informer. Nous espérons que cette situation n’est que passagère et que la raison finira par l’emporter. Nous avons toutes les raisons de nous montrer optimistes car la jeune génération, les jeunes universitaires commencent à s’intéresser sérieusement au sort du Karabash et aux autres chiens du pays et régulièrement, il y a des publications nouvelles et des séminaires qui regroupent des personnalités locales et étrangères des plus averties.

     

    Göynükören Köyü, Kütahya

    Bien entendu, c’est surtout la région de Kangal qui est la plus touchée par ces mésaventures. C’est pour cette raison qu’il est très difficile aujourd’hui de trouver de beaux spécimens dans la région de Kangal et encore plus difficile à Kangal même. Heureusement le haut plateau central Anatolien est vaste et les Karabash sont partout où il y a le mouton Akkaraman. Dans certains coins mal desservis par le réseau routier, il y a des spécimens qui n’ont visiblement jamais été mélangés avec d’autres chiens et tant que le phénomène de mode ne pénètre pas ces refuges, la sauvegarde du vivier génétique sera assurée.

    Sakyatan Köyü, Karatay, Konya

     

     

     

    Page précédente Haut de page Page suivante

    Pour
    TRADUIRE
    les textes de notre site nous utilisons l'outil linguistique de google, cliquer sur l'image ci-dessous. D'autres moteurs de recherches proposent sans doute le même service.
    For
    TRANSLATING our website click on the following image

    google.fr/language_tools


    AVERTISSEMENT Celles et ceux qui n'arrivent pas à écrire sur le FORUM
    sont invités à utiliser le moteur de recherche MOZILLA FIREFOX
    à la place de Internet Explorer.
    D'après nos essais, c'est ainsi que les portes d'accès à notre forum convivial vous seront grandes ouvertes.
    Pour télécharger gratuitement MOZILLA FIREFOX
    cliquer sur l'image ci-dessous

    Mozilla Firefox


    Nous vous proposons une étude génétique sur l’identité distinct du Karabash rédigée en anglais.
    Pour télécharger ce document sous format pdf : cliquer ici


    Si le document ne s'ouvre pas télécharger gratuitement Adobe Reader en cliquant sur l'image ci-dessous :

    Adobe Reader

    Photo Karabash

    Photo Karabash

    Photo Karabash

    Photo Karabash

    Photo Karabash

    Photo Karabash

    Photo Karabash

    Photo Karabash

    Photo Karabash

    Photo Karabash

    Photo Karabash

    Photo Karabash

    Photo Karabash

    © DERBENT Anne-Marie 2006